Enquête publique, dites NON. Décryptage

ifsll_petite_affiche-enquete-publique-destruction-leo-lagrange-nov-2016Une adhérente d’IFSLL nous livre ce qu’il faut savoir de l’enquête publique consultable du mardi 15 novembre au vendredi 16 décembre 2016. Ceux qui auraient étudié les documents et infographies sur le site d’IFSLL ne verront que la confirmation de l’évidence : tout est joué d’avance et le stade est bel et bien condamné (voir infographie Manipulation en trois passes : itinéraire d’un projet caché) à moins que…

Il reste quelques jours pour aller à la mairie et écrire sur le cahier « non, on peut faire les logements ailleurs, il y a d’autres solutions »

La mairie passera au dessus de l’avis négatif des habitants. Ce sera la preuve que l’avis des gens n’est pas respecté. La preuve que les élus actuels sont incompétents, inaptes à trouver des solutions qui respectent tout le monde. Juste capables de voler et détruire le bien des uns pour l’offrir aux autres : monter les uns contre les autres, diviser pour mieux régner. Gâcher la vie des gens, imposer des mauvais choix. Exemple ? la fermeture des voies sur berges.  » on ne veut plus de pollution, on ferme les voies sur berge. Qu’importe l’enquête publique. » Résultat : « les autres » reçoivent la pollution, les embouteillages, le temps de déplacement domicile travail augmente, la pollution atmosphérique aussi, les transports en commun sont saturés, et l’exaspération atteint son maximum.

ifsll_petit-zoom-plan-bercy-charenton-sur-affiche-enquete-publique-nov-2016_detourage-immeublesPour le stade Léo Lagrange, une enquête publique qui n’a de raison d’être que d’avoir eu lieu : le résultat est connu d’avance. « ils vont dire : on ne peut pas construire vers Baron-Leroy, on commence par s’occuper du stade Léo Lagrange« . On a décortiqué leurs procédés, on lit dans leurs cervelles. Des élus qui ne respectent pas l’avis de la population : 2017, 2020, un résultat prévisible. Rien ne peut être pire que des responsables irresponsables. Les conséquences seront à la mesure des erreurs commises en connaissance de cause. IFSLL accumule les mises en gardes et les contre propositions. Il existe de nombreuses solutions. Rien ne justifie la destruction du stade Léo Lagrange. Le stade Léo Lagrange servira d’exemple pour le futur proche. 

H.pm S.
Vice-président d’IFSLL

Bê-hê-hê-hêêêê !

Ci-dessous, l’enquête publique dans tous ses détails…

(extrait du travail de V. R., adhérente d’IFSLL)

… et comme les plans ne sont pas toujours très clairs, il est vraiment utile de poser nos questions aux commissaires-enquêteurs, d’autant plus que ces plans sont « en évolution », c’est à dire qu’ils ne savent pas encore précisément ce qu’ils vont faire et que ça peut encore évoluer selon la commissaire-enquêtrice, même après l’enquête publique (par exemple, il est vaguement question d’implanter des arbres devant les bâtiments mais s’ils sont symbolisés par des ronds, ils ne sont pas colorés de vert mais demeurent en jaune comme les bâtiments): aucune garantie, donc!

> 4000 logements, 9000 habitants : ce sont les chiffres pour la globalité du projet Bercy-Charenton.

> Pour le stade lui-même (25.000 m2), 357 logements sont prévus avec 2,3 habitants en moyenne par logement (environ 822 habitants!) dont 60% de logements sociaux, 20% de logements intermédiaires et 20% qui seraient vendus à prix normal si preneurs.

> La hauteur des premiers immeubles serait de 31 mètres comme les immeubles en face pour ne pas dépasser la hauteur des immeubles du boulevard mais les immeubles juste derrière (2ème épaisseur d’immeubles!!!) seraient de 37 mètres : un des enjeux principaux de cette enquête est le passage de 31 mètres (maxima autorisé à Paris jusqu’ici!) à …37 mètres pour Léo Lagrange (en orange sur les plans), 120 mètres pour la zone dite « Poniatowski » (82.000 m2, 1171 logements) et 180 mètres pour la zone « Triangle » (74.000 m2, 1057 logements). Le PLU n’a en effet pas acté le dépassement de la hauteur autorisée pour toutes ces zones (ni non plus pour la zone « Râpée » -386 logements et bureaux- qui verra 3 voûtes sur 6 rester seulement – des artisans s’y trouvent actuellement- ou « Lamé ») et ça doit être examiné zone par zone.

> Le projet Léo Lagrange comporte des commerces au rez de chaussée, des équipements sociaux (services au public, services sociaux) et prétend garder les « mêmes » équipements sportifs (mais tous enterrés faute de place, sauf les tennis sur les toits!).

> Ni la forme, ni les matériaux ne sont définis clairement: plusieurs dessins contradictoires illustrent cette confusion (béton, bois?) ou encore en forme de plateformes décalées pour faire style « forestier » ou « acro-branche » (sic!!!)), bref, ils cherchent tous les moyens d’abaisser le seuil d’admissibilité des riverains pour faire passer la pilule amère! Le projet est en constante évolution dans ce seul but!

> Le réaménagement de la route des fortifications (derrière le stade, côté périphérique) n’est pas encore clair (trottoirs refaits, « requalifier » le passage des piétons) non plus.

> On s’est également posé la question des parkings pour les logements et la commissaire-enquêtrice ne voyait pas bien par où ils pourraient rentrer, à part par une petite rue perpendiculaire au boulevard…

> Même si la construction du projet entier est sensée durer 10 à 15 ans (Poniatowski 2018-2019, Râpée fin 2020, Triangle après ( nivellement rue Baron Le Roy), ils comptent commencer par le stade Léo Lagrange car les autres secteurs sont dépendants d’accords notamment avec la SNCF (déplacement des activités logistiques de la SNCF, secteur Lamé 2025) mais aussi avec des privés (secteur Poniatowski, modification du PLU à 50 mètres de hauteur face au bâtiment Lumière!) en aménageant d’abord les installations sportives (2018-19), puis les logements (2020-2021).

L’avis du commissaire-enquêteur sera rendu après le 16 décembre (fin de l’enquête publique) et ils ont environ un mois et demi pour poser des questions à la Ville de Paris et en attendre les réponses, ce qui nous mène à fin janvier environ, ensuite, il y aura bien un débat politique en Conseil de Paris, et, en principe en conseil d’arrondissement du XIIème (Voeu du Groupe Ecologiste voté en Conseil de Paris).

Le dossier d’enquête est consultable sur place en mairie tous les jours de 8h30 à 17h, le jeudi 19h30 en plus des permanences (Le dossier « Note de Présentation » sous-dossier B1 résume tout le projet -plus accessible-) et les plans sont sur https://bercy.charenton.imaginons.paris d’après la commissaire-enquêtrice.

 Véronique Robert,
IFSLL
V.R. est également engagée dans la défense des animaux,
en particulier les migrateurs qui se posent sur l’île du lac Daumesnil

Lien vers la pétition pour sauver les oiseaux migrateurs

Lien vers la pétition pour sauver le stade Léo Lagrange de la destruction municipale

Merci à Véronique Robert pour toutes ces infos. À sa demande, IFSLL a visualisé le projet sous d’autres angles. Les vues démoralisantes sont crées à partir de plans en ligne sur le site de la mairie. Au fait, toujours pas de budget. On va se faire déposséder du stade et on aura à la place un véritable quartier autonome privatisé avec ses parkings, ses jardins, ses services, son stade, TOUT ÇA À NOS FRAIS, alors que le 12ème en est déjà plus que largement pourvu en logements sociaux et bureaux vides. Et les emplois créés avec notre argent seront bien sûr attribués aux futurs habitants du nouveau quartier. Il est vrai qu’on construit facilement dans un 12ème arrondissement en cours de paupérisation, où les gens n’ont ni les connaissances, ni l’argent, ni la volonté de se défendre. Ils ont choisi leurs représentants, ils ont le résultat.

ifsll_vue-rasante-destruction-stade-01ifsll_destruction-du-stade-leo-lagrange-pour-des-logements-sociaux ifsll_remplacement-stade-leo-lagrange-par-logements-sociauxifsll_un-nouveau-quartier-remplace-le-stade-leo-lagrange

 

Hélas les vues ci-dessus pêchaient par un optimisme démesuré. L’affiche publique et son illustration insignifiante permettent mine de rien de visualiser la réalité du projet démentiel des élus. Le stade Léo Lagrange apparaît en tout petit sur l’affiche, comme s’il ne risquait rien. Et pourtant, la mairie va dire que c’est de lui qu’elle va « s’occuper en premier ».

Ci-dessous, l’affiche de l’enquête publique. Quand on passe devant, bien malin qui pourrait s’apercevoir que le stade Léo Lagrange est directement menacé de destruction !

ifsll_affiche-enquete-publique-destruction-leo-lagrange-nov-2016


Ci-dessous : zoom sur le haut de l’illustration + projets immeubles surlignés :
on voit mieux, mais ça choque !

ifsll_plan-bercy-charenton-sur-affiche-enquete-publique-nov-2016_detourage-immeubles

Ah, d’accord ! Alors, à bientôt dans les médias !

Arrêtez ou je hurle !

Qui murmure aujourd’hui Demain hurle
Avec nos amis Rendez-vous aux urnes


Dernière Info : vérifiez votre boite aux lettres !

IFSLL en page 5 du mensuel
« 12, le journal de votre arrondissement »
diffusé à 35000 exemplaires

édité par Valérie Montandon, Directrice de publication, que nous remercions.

Conseillère de Paris (XIIe), Conseillère régionale Ile-de-France, Vice-Présidente du Groupe les Républicains au Conseil de Paris et au Conseil régional, Porte-parole d’Alain Juppé à Paris, Chef d’entreprise

Le stade Léo Lagrange en première page »12″ nov 2016 / édito de Valérie Montandon / « IFSLL » dans « 12 »

Lien vers des infos d’horaire de l’enquête publique
page 2 du mensuel "12 le journal de votre arrondissement"

 

Article sur IFSLL dans 12

 

 

 

 

 

 

 

 

IFSLL dans "12 le journal de votre arrondissement"

 

enquete-publique-nov-dec-2016-objectif-destruction-stade-leo-lagrange

télécharger cet article pour utiliser les liens hypertexte


N.B.
Dans notre détermination à ne pas accabler des responsables irresponsables (ils ont été élus), nous avions temporisé en rappelant que ce projet digne du plus mauvais élève de   indigne enjambait les quinquennats. Erreur ! le projet de remplacement du stade Léo Lagrange par un quartier autarcique n’enjambe rien du tout parce que quels que soient les quinquennats, les responsables de l’état actuel de la capitale (moins de places de parking, tarifs multipliés par 3, enlaidissement des quartiers, prolifération de l’affichage publicitaire, disparition des motocrottes, des cabines téléphoniques et des librairies, pénurie d’accès wifi et de stations d’imprimantes publiques, encombrements perpétuels, circulation aberrante, fermeture des petits commerces, prolifération des restaurants bas de gamme, acharnement contre les vélos, piétons désabusés, insécurité des touristes chinois, taxis désagréables, etc. etc. etc.) et de la destruction programmée du stade Léo Lagrange sont restés les mêmes depuis bien des années, depuis la germination de l’idée dans une cervelle jusqu’à son excrétion sous forme d’affiche jaune : les gentils, et les écologiques. Ah ! ils se sont bien moqués de nous, les cancres !

Retour accueil

 

Publicités

Un commentaire

entrez vos commentaires ci-dessous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s