Les images officielles de l’enquête publique !

En attendant le bouclage du dossier, voici quelques images à étudier d’urgence, si vous n’avez pu vous rendre à la mairie du 12ème prendre connaissance des documents de l’enquête publique. Il ne pouvait rien arriver de pire. Si ça vous plaît, tant mieux pour vous. Sinon, vous avez 4 possibilités.

  1. Vous pouvez vous exprimer en laissant un ou des commentaires sur le site d’IFSLL. Pas d’inscription.
  2. Vous pouvez rejoindre IFSLL et donner votre avis en écrivant des articles pour faire des remarques, propositions, etc. Vous ne serez pas censuré : nous comptons sur votre savoir vivre. Mais pas question de se coucher : si vous considérez que le quartier va être « défiguré », nous ne vous forcerons pas à écrire « modifié ». Liberté d’expression, respect, dialogue. Chacun sa fierté. Vous pouvez également participer en distribuant des tracts, en faisant signer notre pétition, en rencontrant avec nous les décideurs, élus, ou autres associatifs. Ce qui se passe les intéresse et le sujet aura son heure prochainement dans les médias. Actuellement, les associations comme la notre sont en cours de regroupement. Défense du stade Léo Lagrange, (IFSLL) défense de la gare de la Rapée, (Collectif Baron-Leroy) Lutte contre les tours de grande hauteur (MONTS 14), protection des oiseaux migrateurs menacés par la destruction du lac Daumesnil, associations protégeant d’autres stades et espaces verts, etc.
  3. Vous pouvez vendre votre appart avec une moins-value certaine, (ou préparer un dossier pour quand il faudra attaquer la mairie). Fuir, fuir ces fous qui se permettent de détruire ce qui neleur appartient pas, qui effacent le passé, cassent le présent, volent l’avenir. Mais à quoi bon ? Ils sont partout. Il ne faut pas leur faire de cadeau (déjà qu’ils se servent sans demander) il faut résister. L’important c’est que chacun fasse sa part. Donc retour à 1) ou 2).
  4. Si vous n’avez pas le temps de participer, vous pouvez aider IFSLL d’un petit don, bien utile pour financer les sorties imprimantes et autres frais divers.
  5. Et puis, il y aura 2017, et 2020. Vous pourrez dire encore, ou stop. En espérant que le mal ne sera pas déjà fait. Mais pour le stade Léo Lagrange, le tronçonnage commence en 2019, après les reconstitutions ferroviaires de 2018. Le mieux c’est de se battre maintenant. Rien n’est jamais perdu d’avance. Les seuls combats qu’on est sûr de perdre c’est ceux qu’on ne mène pas. Mais c’est maintenant ou jamais.
No problémo, raze il stado

Le faux projet. On n’aura jamais l’argent pour construire tout ça. Mais détruire le stade, oui , sans problème.

On n'en veut pas, de votre projet.

Une belle image qui parle. Vous pouvez remarquer à quel point nous étions proches de la réalité dans nos infographie. C’est exactement ça. IFSLL avait raison.

Eh oui, Madame, c'est plus haut que prévu mais IFSLL vous avait averti, avec des estimations et des vues 3D

Si quelqu’un vous avait dit que ce ne serait pas haut, vous pouvez le traiter de menteur. L’hiver, le soleil ne pénétrera que à la mi-journée dans les appartement situés près du sol

Niveau zéro de l'architecture

Là, ça fait mal. On voit la nullité des projets architecturaux de notre triste époque. Aucune fierté, c’est des cabanes entassées les unes sur les autres, et ils ne s’en rendent même pas compte. Hélas vous n’avez pas reconnu mais c’est le stade Léo Lagrange ! En fait, tout le monde peut être architecte.

C'est hélas ce qui reste du boulevard Poniatowski.

La même en grand : comme quoi le mensonge n’a plus de limites, ils ont même enlevé les voitures ! Attention quand même : si vous enlevez les voitures, alors, ok. Conséquence pour tromper les gens et leur faire croire : rendez-vous en 2017. Y’a pas de raison.

Exemple parfait d'une tricherie.

Celle là c’est la meilleure : on continue à tricher même quand on montre les choses. Là c’est vue « par derrière » : Oh ! quelle coïncidence ! Les 3 arbres cachent les 3 immeubles. D’où l’expression « cache-misère ». Le mensonge dans la peau.

2017... Et bis repetita placent

là ils ont carrément effacé tout. Oh ! ils ont voulu créer le Paradis, les coquins ! Ben non, le paradis ce serait s’ils n’étaient pas là. Ou plus là. Donc, rendez-vous au paradis : 2017…

On peut être fier de nos architectes. Franchement.

Vue sous un autre angle. Les barres nous coupent du stade, du bois de Vincennes. Comme l’immeuble lumière bloque le quartier Bercy-village. Mettez un âne dans une école, il sort diplômé. Quelle époque.

Horizon bouché, futur gris

Là, on regarde vers Baron-Leroy. à gauche, La Vigerie et le stade ont laissé place à des constructions plus hautes que coté droit.

Plan

Il y aura beaucoup plus de monde, pas plus d’équipements, et beaucoup moins de place. Ce sera moche et à la fin vous arrêterez de venir parce que vous en aurez marre et vous aurez raison.

La carte de toutes les espérances.

Attention : cette carte prouve qu’il faut se battre pour que la petite parcelle de stade le long du boulevard rejoigne le reste comme site classé, car elle vient clore l’extrémité du bois de Vincennes. La carte est parlante. C’est là-dessus qu’on va faire sanctuariser le stade. Pour le futur.

Accueil 

Publicités

entrez vos commentaires ci-dessous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s