Phase II : chose promise, chose due

Ce qui a été fait a été fait. On s’est battus. Certains ont cru avoir gagné. Certains avaient même sabré le champagne avant la bataille comme s’il suffisait de s’agenouiller et dire non s’il  vous plait pour être entendu et respecté.

Erreur, il fallait se battre d’abord et ensuite attendre après les enquêtes publiques pour voir comment les promesses allaient être tenues. Une mise en veille bienvenue qui a permis à ceux qui s’étaient investis le plus de se reconstituer, et aux autres de rester inertes. Résultat ? Quelques mois après, il suffit d’ouvrir les yeux pour voir où on en est des promesses de la municipalité. Dans quel état se trouve le lac Daumesnil aujourd’hui ? Pourtant, « ils » avaient dit que… Et pas seulement dit : écrit. (relire sur ce site les résultats des enquêtes publiques) Et les installations sportives place Lavigerie ? Pas de surprise, il est toujours programmé de les saccager pour construire un collège. Pourtant ces installations sont indissociables du stade Léo Lagrange et, elles aussi, placée en zone classée. Un collège ? Pourquoi, pour qui, qui est d’accord, qui paie, pour enseigner quoi ? L’art déliquescentcat de la Novlangue pour que chacun comprenne ce qui l’arrange en fonction de ses faiblesses ? L’art des mathématiques tronquées pour calculer les surfaces à raser ? L’art du calendrier pour jouer avec le temps, l’art de la désinstruction qui rend passif et permet la destruction active ?

Tout était prévu, relisez les articles. Il n’y aura pas de répit. C’est sans fin, jusqu’à ce qu’il ne reste rien. La politique de la terre brûlée. J’attaque le stade, enquête publique, ils se défendent, c’est pas grave je relâche l’étreinte et j’attaque le Lac Daumesnil, pendant qu’ils feront trempette ils ne se rendront pas compte que je détruis Lavigerie. Enquête publique, ils se défendent encore ! Pas grave, je lâche la baignade burlesque mais je fais des sons et lumière mortels sur l’Île aux oiseaux, ils ont qu’à migrater ailleurs ! Et tiens, à coté je leur plante leurs tours quand même ! Ils z’auront qu’à se poser dessus pour voir l’état de la capitale d’un peu plus haut. Même pas belles les tours ! Moches, pataudes, grotesques, dantesques. Parce qu’ils le valent bien. Non, ça n’en finira pas. On a déjà posé la question que peut-être que dans les années 60 des extraterrestres vicieux (sûrement des insectoïdes) ont diffusé un virus con qui s’en prend aux grands décideurs de ce monde, et la France n’a pas été épargnée.

Comment faire pour arrêter le massacre ? Faute de mieux pour l’instant, la plus efficace solution serait de changer d’équipe. Ok, alors rendez-vous aux urnes. Phase II. C’était prévu, tout va bien à bord.

H. p.m. S.

Publicités

entrez vos commentaires ci-dessous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s