Réussiront-ils à détruire le stade Léo Lagrange ?

Lettre ou pas

Juin 2016, Paris, France, Europe. Le résultat de l’enquête publique est tombé, sans surprise le stade Léo Lagrange sera détruit. Il ne reste pas grand chose d’autre à faire que protester poliment avant de se coucher en travers des bulldozer. IFSLL campe sur ses positions. Détruire le stade ? Que ce soit pour construire une piste de kart, une déchetterie, un centre commercial, des logements, un complexe administratif ou une ferme hydroponique, c’est exactement la même chose : pas question. Il y a de nombreuses solutions qui respectent tout le monde et la démocratie n’impose pas de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

IFSLL poursuit le dialogue. Tout comme les galets roulés par le ressac rongent inexorablement la falaise pour l’anéantir sans pitié à terme, Carole Mauquo, présidente d’IFSLL, l’association qui lutte toute seule pour la sauvegarde du stade Léo Lagrange, écrit sans relâche des lettres à Madame Baratti-Elbaz, maire de notre 12ème arrondissement de Paris, enquête et dialogue avec les décideurs, députés, fédérations, associations, groupuscules, corpuscules et minuscules citoyens Lambda, maintient un blog d’information, dissipe les enfumages, détricote les plans machiavéliques sans se laisser emberlificoter, accumule les preuves objectives que le projet de destruction du stade Léo Lagrange est bête, incohérent et irrespectueux de la population, et que mystification, omission et conditionnement en sont les trois mamelles. Mais il n’est de conditionnement qui ne se brise, d’omission qui ne se répare ni de mystification qu’on ne saurait dénoncer et expliciter. Lettres d’ouverture et de contre propositions judicieuses qui mériteraient tellement mieux que d’être prises à la légère comme nous le craignons au vu de la persistance du projet de destruction du stade, et qui vont pourtant peser si lourd dans la balance aux prochaines échéances, quand le moment sera venu de ne pas reproduire les erreurs et qu’on fera le décompte et l’analyse de celles qui auront été commises.

H.p.m.S
Vice-président d’IFSLL


Lettre à Mme Baratti-Elbaz,
Maire du 12ème arrondissement de Paris.

téléchargez la lettre en pdf

Lettre-à-CBE-Maire-du-12eme

Retour accueil

Publicités